fbpx

C’est décidé, je mange local ! (Ép. #4)

C’est décidé, je mange local ! (Ép. #4)
fermer

Dans les épisodes précédents… : Lire l’épisode #1 – l’épisode #2 – l’épisode #3

Je suis brittovore et j’aime ça !

Le brittovore est un néologisme inventé chez Mangeons-Local.bzh pour définir toute personne qui ne mange et ne boit que des produits de Bretagne.

Cela fait maintenant quatorze jours que je m’efforce de ne manger et de boire que des produits issus des terres et des mers de Bretagne.
Finalement c’est assez différent de ce que j’avais globalement imaginé. En tous les cas, c’est vraiment plaisant et très positif.
Des trois repas de la journée, commençons par le début…

Le petit déjeuner.

C’est sans doute pour ce  repas  que j’ai dû m’adapter le plus. En effet, mon petit déjeuner d’avant était composé d’un verre de jus d’orange et de café pour les liquides. Pour les solides, toujours une crêpe ou une tranche de brioche ou des krisproll suédois ou autres avec le jus d’orange. Puis du pain avec confitures et miel pour accompagner le café. Souvent un yaourt pour terminer, voire un fruit. Le petit déjeuner est un repas important pour moi.

Il m’a donc fallu supprimer le jus d’orange, les krisprolls et autres douceurs « exotiques », le café, les confitures et les yaourts de supermarché.

Quatorze jours plus tard, l’excellent jus de pomme d’un Producteur local m’a fait rapidement oublié le jus d’orange additivé d’Israël, d’Espagne ou du Maroc. Pour remplacer le café, je bois de l’orgé. L’orgé ou café d’orge est de l’orge cultivé et torréfié en Côtes d’Armor par Yoann GOUERY. C’est de la même couleur que le café. Mais ni le goût ni l’odeur. Les premières gorgées sont différentes … Quand tu bois du café au petit-déjeuner depuis plus de quarante ans, c’est un peu normal. Mais je m’y suis vite habitué. Le café est réputé, dit-on, pour booster ta matinée. Est-ce un argument des producteurs et distributeurs de café ? Comme l’orange te donne des vitamines pour la journée. Je ne sais pas si tout cela est vrai. Ce que je sais, c’est que je me sens plus posé, plus calme, et que cela me va parfaitement bien.

C’est décidé, je mange local ! (Ép. #4)

On peut très bien vivre en remplaçant le jus d’un fruit exotique par le jus d’un fruit local.

Un équilibre alimentaire n’est heureusement pas basé sur un seul aliment. Si, possiblement, je perds un peu les vitamines C de l’orange (57 mg aux 100 grammes), je compense largement avec les kiwis (93 g aux 100 grammes) le matin ou un frais choux fleur du soir (à 57 mg de vitamine C comme l’orange).

Le pain réalisé à base de farines issus de céréales cultivées en Bretagne est moins facile à rencontrer. Mais j’ai très vite localisé pas très loin une belle boulangerie proposant une petite gamme de bons produits.

Pour les confitures, je ne mange plus que celles fabriquées maison et je fabrique les yaourts moi-même, ou en achète de locaux. J’ai aussi trouvé du gwell.
Pour les fruits, le choix est évidemment plus limité. Je croque dans de belles pommes qui ont un goût de pomme, des kiwis, des kiwano, des nèfles.

Le plus compliqué finalement, que croyez-vous que ce fut ?
Les crêpes. Grand amateur de crêpes fraîches, j’avoue avoir mis plusieurs jours à dénicher des crêpes uniquement fabriquées avec du lait et de la farine de Bretagne. Mais aux halles, j’ai fini par trouver mon bonheur. Aux deux marchés que je fréquente, je trouve aussi d’autres pains et des brioches à trancher.

Finalement ce n’est qu’une question d’organisation !

Il faut localiser au plus près de son domicile de nouvelles boutiques, se promener un peu dans les halles et sur les marchés. Et savoir se contenter d’un relatif moindre choix de produits.
Se connecter de temps en temps à Mangeons-Local.bzh, pour localiser les Producteurs, avoir leurs coordonnées exactes et leur éventuelles offres spéciales.

Je reviens bientôt vous en dire plus quant au déjeuner, puis le dîner. Il ne faudra pas oublier l’apéro…

A suivre !

« C’est décidé, je mange local ! » est une mini-série d’articles qui couvrira la totalité du mois de Novembre.
On pourra suivre les réflexions, questions, réussites et difficultés de Rémy dans cette quête du manger, uniquement, local !

Rémy

À propos de Rémy

Citoyen-Bénévole de la première heure pour le site Mangeons Local, je m'occupe plus particulièrement de la Cornouaille... mais me passionne et m'intéresse pour mon Pays, la Bretagne dans son ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Sinon... jette un œil aux nouveaux producteurs !