fbpx

Plastic Lab : Recyclons le plastique breton !

Plastic Lab : Recyclons le plastique breton !

Salut Léa,
Tu nous as contacté pour nous faire part de ton projet : « Plastic Lab » ! Objectif : réduire les déchets plastiques et encourager l’économie circulaire.
Mais encore… c’est quoi Plastic Lab ? »

Salut Steven ! Tout d’abord merci d’avoir accepté de nous accorder un peu de temps pour en parler. 

Alors, Plastic Lab c’est un projet qui est imaginé à travers Precious plastic, un concept libre de droit créé par Dave Hakkens, un jeune designer hollandais, qui a pour ambition de réduire les déchets plastiques, leurs conséquences sur l’environnement et les coûts du recyclage industriel. Il propose alors un kit de machines « Do It Yourself » pour recycler son plastique soi-même. Ça vise l’international et que tu sois à Djibouti ou Jakarta, tous le monde s’échange des bonnes pratiques (astuces machines, conception des moules…)

Nos ambitions sont les mêmes, construire ces machines, recycler le plastique et développer cette communauté existence en prenant part à l’aventure. En plus de cette activité, quasi artisanale, on souhaite y ajouter la sensibilisation & l’évènementiel. Plus précisément, on voudrait créer à travers la Région Bretagne, des évènements itinérants (festival du plastique, pétanques musicales, banquets locaux…) et de l’autre part une formule de sensibilité centrée sur les écoles (primaires / lycée / supérieures) pour les faire participer à l’aventure.

À l’heure actuelle, nous cherchons à nous implanter le département des Côtes d’Armor (voire un peu plus précisément dans la commune de Plérin) mais nous n’avons pas encore d’atelier, ce qui ne saurait tarder ! 

Plastic Lab débute à 4 mains (Romain & moi même) mais c’est un projet qui a également pour objectif de créer de l’emploi tout en favorisant la réinsertion.

Plastic Lab : Recyclons le plastique breton !

Ok. Donc le but, c’est de collecter les déchets plastiques, les recycler et leur donner une nouvelle vie. Excellent ! Et c’est quoi alors le process ?

C’est ça ! Le process passe par différentes étapes : la collecte, le tri, le broyage du plastique, le nettoyage, le stockage (en fonction de son type : PEHD, PET …) puis vient la création.

On peut travailler le plastique de 3 manières différentes, en fonction des machines :

  • le compresseur permet de fondre le plastique et de fabriquer des objets compacts, de plus ou moins grandes dimensions : il peut s’agir d’objets formés (corbeille à fruits, par exemple) ou de blocs destinés à être travaillés pour lui donner une forme particulière,
  • l’injection transforme des confettis plastiques en de petits objets moulés, à travers une étape de fonte,
  • … et quant à l’extrudeuse, elle transforme des confettis plastiques en un câble fin susceptible d’être utilisé dans une imprimante 3D. (À noter que pour le fondre, chaque type de plastique à son temps de « cuisson » !)

Ensuite, c’est la phase de vente et notre but est d’avoir des prix attractifs pour encourager les  gens à acheter recycler avant d’acheter neuf.

Plastic Lab : Recyclons le plastique breton !

… et de quelle manière comptez-vous récupérer les déchets ? Et de quel type de déchets on parle ? Les bouts de filets sur la plage, ça marche ?

Pour récupérer le plastique :

  • premièrement nous serons un point de collecte où les gens sensibles au projet pourrons déposer leur plastique quand bon leur semble,
  • deuxièmement nous organiserons des ramassages et nous pourrons également nous engager à faire des tournées au près de certains restaurants/magasins locaux qui nous consacrerons un partie de leur déchets plastiques
  • enfin, sur plusieurs de nos évènements nous pourrions demander une monnaie d’échange qui serait le plastique. Cela dépend du budget & des aides dont nous pourrions bénéficier.

Concernant les différents types de plastiques, là en effet s’imposent quelques conditions car tous n’est pas recyclable.

La collecte se centralise sur les bouteilles plastique, bidon, contenant de détergent, ou arrosoir par exemple ! (plastique type PEHD et PET en majorité)

Mais bien sûr, si l’on ramasse sur la plage et qu’il y d’autres plastiques : on prend tout ! On trie et garde ce qui se recycle et on dépose les matières non recyclables dans leur lieu de prédilection. 

Et en effet, si les mailles du filets que tu croises sont en plastique, alors ça marche !

Plastic Lab : Recyclons le plastique breton !

Parlons de toi ! Comment t’est venu cette idée, cette envie, de développer quelque chose pour lutter contre le plastique ?

Cette idée, elle nous est venue lors d’un voyage au Kirghizistan (bon, on en voit venir certains : vous recyclez le plastique mais vous prenez l’avion ? pas super pour un engagement environnemental). On limite nos déplacements de toute évidence, mais prendre conscience là bas du plastique qui se baladait dans les steppes au milieu de nulle part (par exemple, à 4h de cheval de la route la plus proche, on croisait des étiquettes françaises) c’était assez marquant.

Avant tout ça, on a toujours été sensible à ce sujet de pollution plastique et de ces conséquences ; puis ensuite des expériences nous ont aussi permis de nous rendre compte de nos failles à ce sujet. Quelque temps plus tard on a découvert Precious Plastic, on a pensé à le faire pour nous, avoir nos machines et recycler notre plastique mais c’était beaucoup de temps & d’énergie investis pour de faibles résultats. Alors au moment où souffle l’envie de changement dans notre vie, on décide de se lancer dans l’aventure mais à 100% !

Plastic Lab : Recyclons le plastique breton !

D’où aujourd’hui cette campagne de financement participatif avec Kengo. Tu peux nous en dire plus ?

Tout à fait. Cette campagne, c’est le lancement de ce projet ! L’argent récolté nous permettra la construction des machines, et donc le besoin essentiel de Plastic Lab. Nous récupérons certaines pièces pour les machines mais nous avons aussi besoin de matériel neuf. Nous allons entamer rapidement la construction des machines et expérimenter au plus vite le plastique dans notre laboratoire ! 

On ne peut que vous souhaiter réussite dans votre projet ! Est-ce que tu souhaites rajouter quelque chose ?

La vie de ce projet est, on l’espère, éphémère ce qui signifierait donc que le jour de notre « dissolution » sonnerait également comme le jour d’une belle victoire, c’est à dire, la fin d’un combat de longue durée !

Alors si souhaitez nous aider à arriver à nos fins (dans tous les sens du terme) rendez-vous sur Kengo

Steven

À propos de Steven

En 2015, j'ai recherché un annuaire de producteurs locaux afin de changer mes habitudes de consommation. Malheureusement, impossible de trouver ce que je recherchais ! J'ai donc décidé de le créer moi même, en respectant une éthique personnelle d'ouverture à tous et de gratuité totale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Sinon... jette un œil aux nouveaux producteurs !