fbpx

Diboiloré : le distributeur des boissons bretonnes !

Diboiloré : le distributeur des boissons bretonnes !

Bonjour Damien,
Tu as récemment créé Diboiloré. L’objectif : rendre accessible les boissons de petits producteurs bretons. Mais encore… peux-tu nous en dire plus ?

Bien sûr ! Le projet Diboiloré a été créé dans les côtes d’Armor, le 26 septembre 2019. Il consiste à faire découvrir les boissons de petits producteurs de la région au reste de la Bretagne.

Nous distribuons aux professionnels, c’est-à-dire aux bars, aux cavistes, aux restaurants, aux épiceries, aux hôtels, aux associations qui revendent les produits que nous fournissons, mais nous vendons aussi aux particuliers qui peuvent commander sur notre site internet.

Dans notre réseau de distribution, nous travaillons avec des vendeurs indépendants Bretons qui prospectent et prennent les commandes de clients se situant dans leurs zones géographiques. Ils sont des particuliers qui ont travaillé dans la vente ou des étudiants qui ont fait des études en rapport avec le commerce à la recherche de revenus complémentaires. Ils ont une passion pour la vente, les relations humaines et l’apprentissage. Ils peuvent travailler de chez eux et aux horaires qu’ils souhaitent puisqu’ils sont indépendants, ce qui a de nombreux atouts pour gérer les priorités comme aller chercher les enfants à l’école, ça permet d’être très flexible.

Le but principal de notre activité est de favoriser le développement de producteurs régionaux et de les mettre à l’honneur pour inciter l’achat de produits locaux.

Je pense qu’il faut arrêter de vouloir vendre des produits industriels dans nos commerces venant de pays étrangers, cela engendre une diminution du chiffre d’affaires des entreprises locales empêchant leurs développements.

Si nous faisons plus attention à la localisation de fabrication des produits et à notre manière de consommer, nous pourrions aider nos entreprises à grandir permettant de créer de nouveaux emplois sur le territoire.

Dans l’avenir, une fois que nous aurons réussi à développer l’entreprise en Bretagne, nous essaierons de faire fonctionner le même système dans d’autres régions Françaises, car je le pense, il faut favoriser l’achat de produits locaux, tout en accordant plus d’importance sur le consommé mieux, moins loin, permettant de contribuer également à la protection de l’environnement.

Nous avons la chance d’avoir une diversité de boissons et un savoir-faire proche de chez nous, alors il est important de soutenir ces personnes qui travaillent avec passion pour se faire connaître, buvons et consommons du made in Bretagne.

Diboiloré : le distributeur des boissons bretonnes !

Nous ne pourrions pas être plus d’accord avec ce constat ! 😉
Et à propos, le nom, d’où vient-il ?

Le nom Diboiloré a été confectionné avec une collègue de travail en septembre 2018, cela est le diminutif de « DIstribution de BOIssons LOcales par seau » ce qui désigne clairement notre activité.

Diboiloré : le distributeur des boissons bretonnes !

Parlons de toi ! Comment t’est venue cette idée ?

J’ai développé cette idée durant mes études d’entrepreneuriat & management de projet à Niort. C’était en même temps que la tentative de reprise d’une PME dans le domaine du transport situé dans les Deux-Sèvres qui n’a finalement pas abouti. Durant cette même période, je m’amusais à vendre du vin de Bordeaux à mon entourage avec l’aide d’un homme qui m’a fait découvrir le monde de la distribution de boissons, ainsi que sur les perspectives et les atouts de se créer de bons réseaux.

Suite à tous les évènements passés, mon projet a germé au fil du temps avec de nombreuses embûches qui m’ont permis d’améliorer mes connaissances et mes façons de faire.

Diboiloré : le distributeur des boissons bretonnes !

Rentrons dans le vif du sujet si tu veux bien… De quelle manière sélectionnes-tu tes fournisseurs ?

Je sélectionne mes fournisseurs dans un premier temps selon leurs positions géographiques, tous doivent être de Bretagne ou y être rattaché directement.

Ensuite, je prends des producteurs artisanaux en capacité de fournir, donc qui possèdent des moyens suffisants pour produire et ayant des boissons avec des dates limites de péremptions assez importantes pour pouvoir les stocker.

D’ailleurs, j’en profite pour remercier l’ensemble de mes partenaires qui me fournissent en boissons, c’est-à-dire 12 producteurs pour le moment, dont 7 brasseries, 3 cidreries, 1 producteur de chouchenn, 1 producteur de sève de bouleau : Brasserie Dimezell, Brasserie Kerpiton, Brasserie Skumenn, Brasserie Tien Bon La Barre, Brasserie L’urbaine, Brasserie du Merlin, Brasserie la Guernouillette, Cidrerie Benoit Bouvier, Cidrerie du Leguer, Cidrerie Saint Fernan, Cave du dragon rouge et Domaine du Bûchon !

Diboiloré : le distributeur des boissons bretonnes !

On reconnaît plusieurs noms, visibles sur ce site ! 😉
Et du coup… Où puis-je trouver tes produits ?

Vous pouvez retrouver les différentes boissons sur le site internet (www.diboilore.com) et passer commandes via le formulaire contact. Mais vous pouvez également les retrouver dans des points de vente proches de chez vous qui seront indiqués sur notre site internet dans le menu « nos partenaires », il y sera mentionné les noms des professionnels ainsi que les adresses des établissements.

Diboiloré : le distributeur des boissons bretonnes !

Autre chose à ajouter ?

L’entreprise Diboiloré a été créé tout récemment et il y a encore de nombreuses choses à perfectionner et à développer, mais nous nous efforçons d’être les meilleurs possibles et de s’améliorer chaque jour qui passe.

Dans le projet, j’ai pris la décision de soutenir quatre associations qui œuvre pour l’intérêt général de la Bretagne ou qui aide des personnes en difficultés sur le territoire. Nous reversons 2,5% du prix de la commande du client à l’une des quatre associations listées ci-dessous et c’est également l’acheteur qui choisit à lequel la somme est reversée.

Bretagne vivante : Créer en 1958, l’association lutte pour la sauvegarde de l’environnement sur le territoire Breton. Les objectifs, connaitre, comprendre, protéger, restaurer, partager, éduquer, former, militer, défendre, promouvoir. Plus de renseignements sur leur site internet !

Tiez Breiz : Association pour la connaissance, la sauvegarde, la mise en valeur de l’architecture et des sites ruraux en Bretagne. Les objectifs, sensibiliser au patrimoine rural breton, sauvegarder et mettre en valeur l’architecture et les sites ruraux de la Bretagne historique, contribuer à un aménagement équilibré de l’espace rural, informer, sensibiliser et conseiller sur les techniques adaptées à la réhabilitation du bâti ancien, transmettre les savoir-faire techniques liés à l’architecture traditionnelle. Plus de renseignements sur leur site internet.

AH Bretagne : Dans le but de répondre aux besoins de ses usagers, l’association hospitalière de Bretagne, association privée à but non lucratif, réunit des structures et compétences au service de la personne. Plus de renseignements sur le site internet.

Handi’chiens : L’association a pour mission d’éduquer et de remettre GRATUITEMENT des chiens d’assistance à des personnes en situation de handicap. Un Handi’Chien offre à son bénéficiaire, enfant ou adulte, une meilleure autonomie ainsi qu’une plus grande liberté, tout en favorisant le lien social. Plus de renseignements sur le site internet.

Je tiens à remercier Mangeons Local qui m’a contacté pour écrire l’article sur notre société afin de présenter notre activité et l’ensemble des producteurs avec qui nous travaillions.

J’espère que l’ensemble des lecteurs auront eu le plaisir de lire l’article comme moi j’ai pu aimer l’écrire.

Je vous incite tous à consommer du made in Bretagne, yec’hed mat ! (à votre santé en Breton).

Ah !… et suivez-nous sur les réseaux sociaux : Instagram & Facebook ! 😉

Pop’s

À propos de Pop’s

Demat ! Moi c'est Pauline, drôle, cultivée, curieuse, dynamique...euh non, juste passionnée par le manger sain et local, ayant envie de valoriser les bretons et bretonnes produisant dans le respect et de vous informer afin de vous aider dans vos choix alimentaires. « Mieux vaut faire les choses que d’espérer qu’elles se feront. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Sinon... jette un œil aux nouveaux producteurs !