fbpx

Plus court que le circuit-court, c’est l’ultra-court !

Plus court que le circuit-court, c’est l’ultra-court !

Mangeons-Local.bzh est en passe de devenir la référence en Bretagne dès lors que l’on évoque le circuit-court alimentaire.

Ce circuit-court, ici alimentaire, qui consiste à s’approvisionner au plus près de chez soi chez des Producteurs spécialisés. De nombreuses catégories de produits vous sont proposées : produits laitiers, fruits et légumes, miel, produits de la mer, viandes de toutes sortes, etc …

Mais il y a encore plus court que ce circuit-court : l’ultra-court.

Le circuit ultra court d’approvisionnement en produits alimentaires est de deux types globalement : auto-production et/ou cueillette.

Je ne veux ici n’évoquer que la cueillette. L’auto-cueillette, celle que l’on pratique soi-même.
Il ne s’agit pas, bien sûr, de rechercher l’auto-suffisance qu’il est parfois possible d’atteindre en jardinant soi-même. Non, je ne veux parler ici que la possibilité toute simple que nous avons, tous, de cueillir et de ramasser à l’occasion, quelques produits dans la nature, pour s’en nourrir.

La nature nous offre à longueur de saisons une multitude de produits sains et naturels. Il faut être connaisseur des herbes, des champignons ou des algues : certes. Mais je ne vous parle même pas de ceux-là. Je ne vous parle que d’aliments très visibles et très connus … dont trop peu de personnes savent profiter.

Plus court que le circuit-court, c'est l'ultra-court !

Cet automne a été en Bretagne particulièrement productif de châtaignes.

En quantité et en qualité. En se promenant un peu, on voit de nombreux châtaigniers et de belles quantités de châtaignes jonchant le sol : qui de vous en ramassent ? A la limite, je vais acheter un kilo de bananes au supermarché en passant à proximité de dix kilos de belles châtaignes gratuites et saines…

Je ne suis pas un spécialiste des champignons mais il y en a un de sûr et de délicieux : la coulemelle. Il y en a un peu partout en ce moment. Cueillis très jeunes, en boutons, ils sont juste délicieux. Deux coulemelles de talus ou de sous-bois et un œuf à la poêle vous font un délicieux dîner de saison. Ajoutez à cela quelques châtaignes crues ou cuites en guise de dessert.

Vous lavez bien vos coulemelles (ou lépiotes). Cueillez-les lorsqu’ils sont en boutons. Enlevez le bas du pied pour n’en garder que le haut et le bouton. Couper les en dés. Un peu de beurre demi-sel à fondre sur une poêle bien chaude, et verser les champignons. Remuer à feux moyen quelques minutes. Dès qu’ils auront un peu réduit, mais avant qu’ils perdent leur croquant, cassez-y un oeuf. Votre repas est prêt.

Ne passez plus à côté de ce que la nature vous offre.

Chacun d’entre nous peut ramasser quelques châtaignes et cueillir deux coulemelles. Chacun d’entre nous. C’est cela le circuit ultra-court alimentaire.

C’est on ne peut plus économique. C’est sain.

Bon appétit !

Rémy

À propos de Rémy

Citoyen-Bénévole de la première heure pour le site Mangeons Local, je m'occupe plus particulièrement de la Cornouaille... mais me passionne et m'intéresse pour mon Pays, la Bretagne dans son ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Sinon... jette un œil aux nouveaux producteurs !