« T’es sûr que ça se mange ? 🍄 » – Top 20 des fruits sauvages et plantes comestibles

« T’es sûr que ça se mange ? 🍄 » – Top 20 des fruits sauvages et plantes comestibles

Chez Mangeons Local, depuis qu’on a découvert une super formation en ligne, on est devenus des pros en plantes sauvages comestibles.

15 jours en forêt ? Même pas peur ! 😜

Alors on s’est dit que ce serait sympa de partager avec toi les 20 plantes comestibles et fruits sauvages les plus communs en Bretagne, que tu peux manger sans t’intoxiquer !

12 plantes sauvages comestibles que l’on trouve en Bretagne

Avant, tu marchais dessus. Mais ça, c’était avant.

Partout, dans les bois, dans la forêt, près de chez toi, et même en ville, il y a des plantes sauvages que tu peux consommer et qui vont apporter un petit plus dans tes plats.

1 – L’ail des ours, ou triquètre

On t’en parle en détails dans cet article, l’ail des ours est une herbe sauvage qui pousse au printemps.

Son petit goût frais et aillé (d’où son nom) est un délice, en pesto par exemple.

Attention au risque de confusion avec le muguet ou l’arum, mais son odeur ne te trompera pas ! 😉

2 – La mélisse sauvage

Tu trouveras cette plante très aromatique, qui ressemble à l’ortie, au bord des chemins du printemps à l’automne.

Avec son goût citronné, elle te pimpe un dessert ou une boisson fraîche en moins de deux. Ses vertus calmantes et digestives sont particulièrement intéressantes.

3 – Le cresson

Hum, une petite soupe de cresson !

Ultra riche en vitamine C, le cresson est excellent pour la santé !

Le cresson sauvage, aussi appelé cresson des fontaines, pousse dans les cours d’eau à écoulement lent. On le reconnaît à son odeur soufrée rappelant un peu le chou.

4 – L’ortie

On a tous un mauvais souvenir d’enfance de chute dans les orties.

Et pourtant, cette plante est non seulement comestible, elle est aussi bonne pour la santé, la peau et même le potager !

On y a consacré un article complet que je t’invite à lire.

5 – L’oseille

Différente de l’oseille du potager, l’oseille sauvage pousse dans les prés et les pâturages. C’est une plante assez haute, reconnaissable à ses tiges aux tâches rouges et à ses feuilles contenant deux petits lobes.

Avec son petit goût piquant, on peut déguster l’oseille telle quelle dans une salade ou la ciseler dans une vinaigrette, une mayonnaise…

Attention, l’oseille est à proscrire en cas de problèmes rénaux (insuffisance ou calculs).

6- Le pissenlit

Le pissenlit, tout le monde connaît. Mais nombreux sont ceux qui le chassent au jardin à coups de tondeuse à gazon !

Pourtant, tout se mange dans le pissenlit ! Tu peux faire infuser les racines comme tisane, émincer les tiges en salade et faire une jolie confiture dorée avec les fleurs.

7 – La bourrache

Avec ses jolies fleurs bleues, la bourrache est l’amie du jardinier car c’est une plante mellifère qui fleurit du printemps à l’automne.

Ses fleurs se dégustent en déco de plats ou en tisane, idéale pour mettre un rhume à plat. Les jeunes feuilles peuvent être émincées en salade, elles ont un petit goût de concombre !

8 – Le plantain

Tu connais peut-être le plantain pour apaiser les piqûres d’ortie, mais savais-tu que les feuilles se mangent ? Elles ont un goût de champignon et peuvent être consommées crues, en salade.

Le plantain est présent dans nos jardins quasiment toute l’année, mais les feuilles sont plus tendres au printemps.

9 – Le lierre terrestre

À ne pas confondre avec le lierre grimpant qui n’est pas comestible ! Mais les feuilles du lierre terrestre sont différentes : petites et rondes, elles dégagent une odeur de menthe.

C’est une plante hyper aromatique qui peut servir pour parfumer des desserts, une limonade, une salade de fruits…

Bonus : on en trouve toute l’année et en abondance !

10 – La berce commune

« Quoi ? Mais la berce est ultra toxique ! »

La berce du Caucase, oui, mais pas la grande berce ou berce commune !

D’ailleurs, tout (feuilles, tiges, fleurs) se mange dans la grande berce.

11 – Le nombril de vénus

Avec ses jolies petites feuilles que l’on trouve beaucoup en sous-bois en Bretagne, le nombril de vénus est aussi une plante comestible.

Son petit goût acidulé relève salades et crudités.

La saison pour la cueillir : au printemps et en été.

« T’es sûr que ça se mange ? 🍄 » - Top 20 des fruits sauvages et plantes comestibles

12 – Le pourpier

Tu ne verras plus le pourpier comme une mauvaise herbe au jardin !

Facile à reconnaître, le pourpier sauvage est une plante rampante aux allures de plante grasse.

On peut consommer ses feuilles en salade ou cuites, pour agrémenter une poêlée de légumes.

8 fruits sauvages à croquer !

Plus court que le circuit court !

Dans la nature, on peut aussi trouver de délicieux fruits sauvages. Tout frais, prêts à cueillir ou ramasser, et toujours à disposition : que demander de mieux ?

1 – La châtaigne

La châtaigne, c’est LE fruit d’automne qu’on aime faire griller dans la cheminée ou ajouter aux bonnes soupes qui réchauffent.

Mais au fait, châtaigne ou marron ? On t’en dit plus par ici !

2 – La mûre

Mais comment est-il possible qu’un fruit aussi délicieux pousse autant en abondance et de manière sauvage le long des chemins ?

La mûre, c’est le mois d’août, la chaleur, les gelées et confitures qui mijotent dans la cuisine.

En cueillette, on veille à laisser les fruits proches du sol à cause du risque de parasites transmis par les animaux. Et on enfile des gants pour se protéger des piqûres de ronces !

3 – Le sureau

Attention, les baies de sureau doivent se consommer cuites, en gelée, en pâtes de fruits ou même en bonbons maison. Elles sont à point à la fin de l’été.

Les fleurs, elles, sont à récolter en mai. Elles font de délicieux sirops fleuris et fruités.

« T’es sûr que ça se mange ? 🍄 » - Top 20 des fruits sauvages et plantes comestibles

4 – Les noix et noisettes

Délicieuses et excellentes pour la santé, les noix et noisettes sont les fruits d’automne par excellence !

On en trouve facilement, partout en Bretagne.

5 – La nèfle

Bonne nouvelle, la nèfle est à maturité au début de l’hiver, quand les autres fruits se font rares.

Avec son goût proche de la pomme, elle peut se manger crue ou être cuite en compote ou en confiture.

6 – La fraise des bois

Ne te fie pas à sa taille ! Toute petite, la fraise sauvage est un concentré de saveurs, beaucoup plus que les fraises de nos potagers !

On la récolte en même temps que sa cousine, au début de l’été.

7 – La myrtille sauvage

Tomber sur un buisson de myrtilles sauvages au cours d’une balade, c’est le bonheur absolu !

En plus, c’est un fruit plein de vitamines.

Les myrtilles sauvages se reconnaissent facilement à leur forme toute ronde et à leur couleur bleu-violet… qui tache les doigts !

En bord de mer, les algues comestibles ont tout bon !

On parle balade dans les bois et forêts mais en bord de mer aussi, on trouve des plantes sauvages comestibles : ce sont tout simplement les algues !

La Bretagne en possède le plus grand champ d’Europe.

Tu veux en savoir plus ? On te dit tout sur les algues comestibles de Bretagne !

À propos de Gaëlle Mazingue

Rédactrice web (www.gaellemazingue.bzh), je participe à Mangeons Local au travers de la publication d'articles sur le local, l'alimentaire... et plus largement à tout ce qui touche l'écologie et l'environnement.