Ail des ours : où le trouver, le récolter, le cuisiner ?… Le Guide complet !

Ail des ours : où le trouver, le récolter, le cuisiner ?… Le Guide complet !

Connais-tu l’ail des ours, cette petite plante aromatique qui revient chaque année au printemps ?

Derrière ce nom rigolo se cache un ail sauvage savoureux, bon pour la santé et qu’on peut intégrer dans de nombreuses recettes !

Tu veux en savoir plus sur l’ail des ours ? Récolte, recettes, conservation… On te dit tout !

Qu’est-ce que l’ail des ours ?

L’ail des ours ou Allium ursinium est une plante herbacée qui pousse de manière sauvage, mais qu’on peut aussi cultiver chez soi !

On l’appelle également ail sauvage ou ail des bois (mais il en existe d’autres variétés).

Pourquoi ce nom ?

On dit que l’ail des ours serait la première plante que consomment les ours à leur sortie d’hibernation.

Et ce n’est pas un hasard ! L’ail des ours est riche en vitamine C, en calcium et en fer. Il a aussi des propriétés antibactériennes et contribue au bon fonctionnement du cœur et de la pression artérielle.

Alors si tu veux être aussi fort qu’un ours, tu sais ce qu’il te reste à faire 😉

Le savais-tu ? Au Pays-Bas, on l’appelle « ail des blaireaux » !

Que peut-on consommer dans l’ail des ours ?

Tout se consomme dans l’ail des ours !

La feuille, le bouton de fleur, la fleur et même le bulbe. Pour ce dernier, il faut tout de même savoir qu’arracher le bulbe risque de compromettre le développement de la plante l’année suivante (logique !).

Où et quand récolter de l’ail des ours ?

On trouve assez facilement de l’ail des ours dans les bois et sous-bois, dans les endroits humides et à proximité des ruisseaux.

Mais il y a une période bien propice à la cueillette, et surtout il faut prendre quelques précautions pour ne pas le confondre avec d’autres plantes toxiques.

L’ail des ours : une plante sauvage à récolter au printemps

La saison de l’ail des ours a lieu de mars à juin.

On commence par récolter les feuilles, puis les premiers boutons apparaissent au mois de mai. La pleine floraison, en juin, marque la fin de la saison de l’ail des ours.

Les risques de confusion : astuce pour reconnaître l’ail de ours à coup sûr !

Si l’ail des ours est assez facile à reconnaître, il faut tout de même être prudent !

On peut le confondre avec le colchique ou le muguet, deux plantes très toxiques. Ses feuilles ressemblent également à celles de l’arum, qui pousse, comme lui, près de l’eau.

L’astuce imparable : froisse une feuille entre tes doigts. Si ça sent l’ail, tu peux être tranquille, c’est bien de l’ail des ours !

Ail des ours : où le trouver, le récolter, le cuisiner ?... Le Guide complet !

Cultiver l’ail des ours chez soi

Tu peux cultiver l’ail des ours dans ton jardin. Choisis pour cela un endroit ombragé, un peu humide.

On trouve des graines d’ail des ours et des plants en jardinerie ou chez un pépiniériste. Le mien, je l’ai déniché sur un troc plantes pour presque rien. Il a commencé à vraiment donner au bout de 2 ans.

Autre possibilité : récupère quelques bulbes sauvages et replante les dans ton jardin.

Notre top 5 des recettes avec de l’ail des ours

L’ail des ours a un goût très frais, entre l’ail et le basilic.

Chez certains fromagers, tu peux trouver de la tomme à l’ail des ours, un délice !

L’ail des ours s’utilise comme une herbe aromatique, tu peux en ciseler quelques feuilles et l’intégrer à une omelette, un plat de crudités…

Les fleurs peuvent être mises en déco de tes plats : sur des toasts ou dans une salade par exemple.

Et comme Mangeons Local, c’est aussi une communauté de gourmands, on te donne nos 5 recettes préférées à base d’ail des ours.

🌱 Le pesto d’ail des ours

À déguster sur des toasts ou un bon plat de spaghetti !

Ingrédients :

  • 100g d’ail des ours (l’équivalent d’un grand bol)
  • 40g de parmesan
  • 40g de poudre d’amande ou de pignons de pain grillés
  • de l’huile d’olive
  • du sel

Étapes :

  1. Laver et sécher soigneusement l’ail des ours. Ne garder que les feuilles, retirer les tiges.
  2. Mixer tous les ingrédients au robot en ajoutant de l’huile d’olive jusqu’à la consistance souhaitée. Pour faire une tartinade, garder le pesto un peu plus compact que pour une sauce.
  3. Transvaser dans un pot en verre, verser une fine couche d’huile d’olive par dessus et conserver au réfrigérateur.

🌱 Le beurre d’ail des ours

Effet wahou garanti sur tes grillades cet été !

Rien de plus simple que de réaliser un beurre à l’ail des ours maison !

Ingrédients :

  • une grosse poignée de feuilles d’ail des ours
  • 100g de beurre demi-sel

Étapes :

  1. Laver et sécher les feuilles d’ail des ours, les ciseler finement.
  2. Travailler le beurre en pommade dans un bol.
  3. Ajouter les feuilles d’ail des ours. On peut y ajouter une pointe de piment.
  4. À l’aide d’une feuille de papier cuisson, réaliser un boudin et placer celui-ci quelques heures au réfrigérateur.
  5. Une fois le beurre durci, le couper en tranches pour des portions individuelles, à conserver au réfrigérateur ou à congeler !

🌱 La soupe d’ail des ours

Même si l’ail des ours arrive à la saison où l’on commence à se lasser des soupes, celle-ci change des grands classiques !

Ingrédients :

  • 200g d’ail des ours
  • 1 grosse pomme de terre
  • 1 oignon
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 500 ml de bouillon
  • 2 grosses cuillères à soupe de crème fraîche

Étapes :

  1. Émincer l’oignon, éplucher et couper la pomme de terre en petits cubes.
  2. Dans une cocotte, faire revenir l’oignon dans l’huile d’olive, ajouter les pommes de terre et les laisser dorer quelques minutes.
  3. Ajouter le bouillon et laisser cuire une vingtaine de minutes.
  4. Pendant ce temps, laver et sécher les feuilles d’ail des ours.
  5. Les ajouter à la préparation avec la crème fraîche.
  6. Mixer le tout selon la consistance souhaitée.

🌱 Un cake salé à l’ail des ours

Un cake salé parfait à emporter en pique-nique ou pour un apéro avec des copains !

Ingrédients :

  • 180g de farine
  • 1 sachet de levure
  • 3 œufs
  • 12 cl de lait
  • 10 cl d’huile d’olive
  • sel et poivre
  • 100g d’emmental râpé.

Étapes :

  1. Battre les œufs, ajouter la farine et la levure.
  2. Faire tiédir le lait et l’ajouter à la préparation.
  3. Ajouter l’huile d’olive, saler et poivrer, mélanger le tout.
  4. Ajouter l’emmental râpé.
  5. Laver et sécher les feuilles d’ail sauvage, les ciseler et les incorporer à la préparation.
  6. Verser dans un moule à cake et cuire au four, 40 mn à 180°C.

Ma touche perso : je remplace l’emmental par de la feta émiettée. Tu peux aussi y ajouter des petits lardons ou des cerneaux de noix.

🌱 Une tarte à l’ail des ours

Rapide à faire, parfait pour les soirs de flemme !

Ingrédients :

  • une pâte brisée (maison, c’est meilleur!)
  • 3 grosses poignées d’ail des ours
  • 2 œufs
  • 20 cl de crème fraîche liquide
  • sel, poivre et noix de muscade (facultatif)

Étapes :

  1. Étaler la pâte brisée et garnir un moule.
  2. Laver et sécher les feuilles d’ail des ours, les ciseler finement.
  3. Dans un bol, battre les œufs avec la crème fraîche, assaisonner.
  4. Ajouter l’ail des ours ciselé et mélanger délicatement.
  5. Verser sur la pâte et enfourner à 180°C pour 25 mn.

Tu peux ajouter des lamelles de jambon dans la préparation ou placer quelques rondelles de fromage de chèvre par dessus.

Comment conserver l’ail des ours?

La saison de l’ail des ours est courte et on aimerait pouvoir le consommer toute l’année !

L’ail des ours résiste bien à la congélation.

Il faut laver, sécher et ciseler les feuilles. L’idéal est de les placer dans un bac à glaçons pour en prélever la juste quantité. On peut recouvrir d’un filet d’huile d’olive avant la congélation.

Varier les plaisirs avec les autres aulx sauvages

Il existe plusieurs autres espèces d’ail sauvage comme le poireau sauvage ou le triquètre, qui est considéré comme invasif.

En fait, il y a des centaines de plantes sauvages comestibles autour de nous ! Tu veux en savoir plus ? On te parle ici des plantes sauvages et d’une super formation pour apprendre à les récolter et les cuisiner !

Gaëlle Mazingue

À propos de Gaëlle Mazingue

Rédactrice web (www.gaellemazingue.bzh), je participe à Mangeons Local au travers de la publication d'articles sur le local, l'alimentaire... et plus largement à tout ce qui touche l'écologie et l'environnement.