La Sève de Bouleau : de la récolte à la conservation, en passant par la cure…

La Sève de Bouleau : de la récolte à la conservation, en passant par la cure…

Un coup de mou en fin d’hiver : et si tu faisais une cure de sève de bouleau ?

Ce produit 100 % naturel est un véritable shoot d’énergie, parfait pour une cure détox au changement de saison. En plus, il est possible de le trouver en ultra local.

Envie de tenter l’expérience ?

Quels sont ses bienfaits, comment la conserver et la consommer… On te dit tout sur la sève de bouleau !

La sève de bouleau : qu’est ce que c’est ?

La sève de bouleau, ou eau de bouleau, est la sève qui monte dans l’arbre à la fin de l’hiver.

Elle est chargée en éléments nutritifs, protéines et minéraux, puisqu’elle est destinée à favoriser la croissance des jeunes feuilles. On la récolte en créant une entaille dans l’arbre et en laissant l’eau s’écouler.

Sa texture ressemble à de l’eau, avec en plus un petit goût boisé et fruité très agréable.

Attention, ne pas confondre la sève (ou eau) de bouleau avec le sirop de bouleau, un sucrant naturel, ni avec le jus de bouleau, qui est une décoction de feuilles. Leurs vertus sont proches mais le produit n’est pas exactement le même et se consomme différemment.

Bienfaits de la sève de bouleau

Les bienfaits de la sève de bouleau sont connus depuis le Moyen-Âge !

On l’utilisait pour soigner les calculs rénaux, ce qui lui valait le surnom d’ « arbre néphrétique », ainsi que les ulcères.

On lui connaît aussi de nombreuses vertus détoxifiantes, diurétiques drainantes et dépuratives. Elle est riche en minéraux (calcium, silicium, magnésium, lithium, potassium, fer, zinc) et en vitamine C.

Concrètement, une cure de sève de bouleau va permettre de :

  • éliminer les toxines
  • purifier l’organisme
  • retrouver la vitalité
  • améliorer l’humeur et le moral
  • prévenir l’ostéoporose
  • lutter contre le mauvais cholestérol
  • réduire voire supprimer les troubles urinaires
  • calmer les problèmes de peau, notamment l’eczéma
  • soulager les rhumatismes
  • etc.

Encore mieux que la potion magique de Panoramix !

Petit bonus : grâce à ses fonctions dépuratives, une cure de cet élixir peut aider à perdre du poids. On le sait, on a tous (un peu) abusé de la raclette l’hiver dernier…

SONY DSC
SONY DSC

Y a-t-il des contre-indications à consommer de la sève de bouleau ?

Certaines personnes doivent éviter voire s’abstenir de boire de l’eau de bouleau : les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants au-dessous de 12 ans, les personnes sous traitement lourd, chimiothérapie, souffrant d’œdème ou de problèmes de reins.

Il est toujours recommandé de prendre un avis médical avant de débuter une cure de sève de bouleau.

Par ailleurs, si tu es allergique au pollen de bouleau, la consommation de sa sève peut créer des réactions.

Prudence, donc !

Il y a très peu d’effets secondaires à la consommation de sève de bouleau. Mais comme elle est dépurative, tu peux ressentir quelques légers désagréments digestifs, transitoires et sans gravité. C’est même plutôt le signe d’un effet détox efficace !

Comment récolter la sève de bouleau ?

Si tu as la chance d’avoir un bouleau chez toi, tu peux en prélever directement la sève.

Il faut créer un trou dans le tronc avec une perceuse en veillant à désinfecter au préalable le foret. On insère dans le trou un tuyau biseauté et on laisse la sève s’écouler dans un récipient placé au-dessous. Une fois le prélèvement terminé, on referme le trou avec un bouchon. L’arbre va cicatriser en reformant son écorce.

Sache que cette action n’est absolument pas nocive pour le bouleau et ne compromet ni la pousse des feuilles, ni sa bonne croissance !

Quand et comment faire une cure de sève de bouleau?

Pour faire une cure de sève de bouleau, il suffit d’en boire un grand verre chaque matin à jeun, avant le petit déjeuner. Pour être efficace, la cure doit durer 3 semaines.

La saison indiquée est le début du printemps : mars / avril, lors de la montée de sève. C’est le meilleur moment pour donner un coup de boost à notre système immunitaire affaibli par l’hiver.

L’idéal est de récolter ta sève toi-même si tu en as la possibilité, c’est gratuit et on ne peut pas faire plus local !

Sinon, on trouve de la sève fraîche au mois de mars dans les épiceries locales, les magasins bios, ou directement chez les producteurs.

Tu peux aussi trouver de la sève pasteurisée : elle présente l’avantage de se conserver longtemps et de pouvoir être consommée toute l’année, mais l’idéal reste de consommer la sève fraîche pour bénéficier au max de ses bienfaits.

Comment conserver la sève de bouleau ?

La sève fraîche, que tu auras prélevée ou achetée, se conserve environ 3 semaines au réfrigérateur.

Avec le temps, elle va légèrement fermenter et prendre un goût plus marqué. Cela n’a aucun effet ni sur ses vertus, ni sur son assimilation. Si le goût te gêne, tu peux ajouter un peu de citron.

On peut également congeler la sève de bouleau en petites portions à décongeler selon les besoins.

Enfin, la sève pasteurisée se conserve plusieurs mois tant que le flacon n’a pas été ouvert.

Et toi, tu as déjà testé la cure de sève de bouleau ? As-tu constaté des bénéfices sur ta santé ?

Fais-nous part de ton expérience en commentaire !

À propos de Gaëlle Mazingue

Rédactrice web (www.gaellemazingue.bzh), je participe à Mangeons Local au travers de la publication d'articles sur le local, l'alimentaire... et plus largement à tout ce qui touche l'écologie et l'environnement.