fbpx

Muscadet : Un vin breton qui se réinvente !

Muscadet : Un vin breton qui se réinvente !

Le Muscadet se réinvente…

Dans l’histoire du vin, la qualité est intimement liée à l’économie et aux ambitions des hommes sur leur zone de production. Le Val de Loire et le Muscadet n’échappent pas à cette règle.

La région a traversé une crise profonde. Le socle de l’appellation Muscadet a souffert d’un manque d’identité, les volumes étaient portés par le négoce, la puissance d’autres régions en moins. Peu de volumes étaient valorisés.

Porté par une génération de jeunes vignerons dynamiques et talentueux que nous vous présenterons progressivement sur le site, le vignoble de Nantes écrit une nouvelle page de son histoire.

C’est à l’aube des années 2000 que fut entrepris un long travail de restructuration du vignoble. La diminution des surfaces plantées, la classification des lieux, la mise en place de cahiers des charges précis, la baisse des rendements ont permis de jeter les bases d’une évolution de la qualité.

Muscadet : Un vin breton qui se réinvente !

… en se renouvelant !

Lancé il y a au moins de cinq ans, le dossier de révision des cahiers des charges des appellations de Muscadet vient de connaître son épilogue auprès du Comité National des vins AOC de l’INAO.

Mieux identifier les différents Muscadets, c’est l’objectif de la refonte des cahiers des charges votée récemment. C’est surtout le premier niveau qui a été retravaillé, avec la fin du repli et l’introduction d’un nouveau cépage : le chardonnay.

Il n’y a pas un Muscadet, mais des Muscadets : Muscadet AC (le générique), appelé aussi niveau régional ; Muscadet Sèvre et Maine, Muscadet Côtes de Grandlieu, Muscadet Coteaux de la Loire ; et les dénominations géographiques communales (Gorges, Clisson, Le Pallet, etc..), communément appelées “crus” dans le vignoble.

Les zones de Clisson, Gorges et Le Pallet ont ouvert la voie du renouveau du Muscadet en 2011.

Goulaine, Château-Thébaud, Monnières Saint-Fiacre et Mouzillon-Tillières ont ensuite rejoint le cercle fermé et sélectif des crus communaux du Muscadet. Désormais, ces sept dénominations géographiques complémentaires représentent le haut-de-gamme du vignoble de Nantes.

Muscadet : Un vin breton qui se réinvente !

Les crus communaux du Muscadet.

La liste de ces crus communaux devrait s’allonger avec l’arrivée de trois prochaines dénominations de crus encore à l’étude : La Haye-Fouassière, Vallet et Champtoceaux ainsi qu’une démarche naissante sur les Côtes de Grandlieu.

Muscadet : Un vin breton qui se réinvente !

Tous situés dans le secteur du Muscadet Sèvre et Maine, ils offrent une complexité et une aptitude au vieillissement qui en font des vins de gastronomie. La richesse et la complexité de ces vins issus du Melon de Bourgogne, cépage unique au monde, étonnera au point de les hisser au rang des grands vins du Val de Loire.

La région part à la conquête du cœur des amateurs de grands blancs, probablement parmi les plus abordables du vignoble hexagonal.

En ayant à l’esprit les trois niveaux proposés de qualité, vous pourrez découvrir les belles typicités des vignerons avec des blancs droits et purs, souvent profonds s’accordant parfaitement avec une cuisine ambitieuse pour de beaux accords mets et vins.

Les fiches de présentations des producteurs vignerons, accessibles sur ce site, vont vous permettre de découvrir des domaines, jeunes ou établis, dans toutes les démarches de conduite du vignoble (Bio, biodynamie, Conventionnel, HVE, etc…).

Au travers de textes courts et précis vous pourrez repérer vos lieux de découverte.

Muscadet : Un vin breton qui se réinvente !
Marc Miannay

À propos de Marc Miannay

Passionné d'oenologie et de gastronomie, je participe bénévolement à Mangeons Local en Bretagne.

Commentaires 2

  1. Bonjour, bravo pour cet article sur « Mangeons local bzh ». Un hic (si j’ose dire) cependant: la Loire-Atlantique ne fait pas partie du Val de Loire mais de la Bretagne. D’ailleurs, ce n’est pas moi qui le dis, c’est l’Unesco qui est très claire au sujet de la délimitation du Val de Loire dont elle a classé les châteaux au patrimoine mondial de l’humanité. Ce n’est pas parce que la Loire trouve son embouchure en Loire-Atlantique, donc en sud Bretagne, que le Val de Loire peut annexer le sud Bretagne. Car sinon, autant y mettre aussi le mont Gerbier de Jonc et toute l’Ardèche avec ! Le muscadet n’est pas un vin du Val de Loire, c’est un vin de Bretagne.

  2. Entièrement d’accord avec le commentaire de Christian G.
    Nantes fut même la capitale de la Bretagne durant 500 ans. Rennes et l’Ile et Vilaine ne sont d’ailleurs pas plus breton ….ces « marches » de Bretagne ont été conquises en même temps par les bretons. J’ajouterai en llus que, contrairement au pays rennais où on n’a jamais parlé breton, on a parlé breton dans tout le pays guérandais jusqu’au début du siècle dernier. Mon arrière grand-mère qui était de Savenay ( 44 ) avait le breton comme langue maternelle.
    Hep Naoned, Breizh ebet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

D'autres articles à lire...

Reçois chaque mois l'actu des producteurs près de chez toi ! 📢

Un seul email par mois maxi. Pas de pub’ et cie : nous aussi, on déteste les SPAMs !

… et suis-nous sur les réseaux sociaux ! 😉

Muscadet : Un vin breton qui se réinvente !
Muscadet : Un vin breton qui se réinvente !
Muscadet : Un vin breton qui se réinvente !
Muscadet : Un vin breton qui se réinvente !
Muscadet : Un vin breton qui se réinvente !

Sinon... jette un œil aux nouveaux producteurs !