Kouign-Amann : Recette, histoire, prononciation… [LE GUIDE]

Kouign-Amann : Recette, histoire, prononciation… [LE GUIDE]

On effeuille le Kouign-Amann…

Le Kouign-Amann, c’est quoi ? Où peut-on en acheter ? Comment faut-il le déguster ? Et si on veut le faire soi-même ? Quelle est sa recette ?

Autant de questions auxquelles nous allons tâcher de répondre ici !…

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, il serait bon de clarifier un premier point.

Comment doit-on prononcer Kouign-Amann pour ne pas écorcher l’oreille d’un Breton un peu pointilleux ?

Car en plus d’être un peu chauvins (et à raison d’ailleurs !), les Bretons n’apprécient guère qu’on malmène le nom des spécialités culinaire de leur belle région… Mais rassurez-vous, au pire, Gwenaël/Aziliz/Brieg/Lenaïg…, vous jettera un regard noir, lèvera les yeux aux ciels en murmurant un « Gast ! » bien senti entre ses dents.

En Bretagne, deux prononciations sont acceptées.

D’abord la plus classique : « Couign-amâne ». C’est celle que vous entendrez le plus souvent.

La seconde version est la suivante : « Couign-Amande » mais sans prononcer le d. Cette version est celle des Bretons bretonnants, autrement appelés puristes !

Une troisième version est tolérée : « Couign-sronk-shronk-amâne-shronk-shronk », quand vous avez la bouche pleine et le beurre qui coule au coin des lèvres.

Bien ! La prononciation de cette délicieuse pâtisserie bretonne éclaircie, il est temps de rentrer dans le vif du sujet.

Le Kouign-Amann, c’est quoi ?

Il s’agit d’une spécialité culinaire bretonne originaire de Douarnenez en Finistère Sud, à base de beurre, de sucre et de pâte à pain.

Oui, vous avez bien lu, le beurre est l’un des principaux ingrédients !

En même temps, pas de tromperie sur la marchandise, tout est dit dans le nom de cette pâtisserie si on a quelques notions de breton.

En effet, Kouign-Amann, une fois traduit du breton, signifie « Gâteau au beurre ».

La légende (mais peut-être est-elle vraie ?) raconte que cette lichouserie (qui veut dire confiserie en breton et par extension tout se qui est sucré et ravit le palais) aurait été créée par un boulanger (Yves-René Scordia) n’ayant plus de gâteaux à proposer à sa clientèle un jour où sa boutique était pleine.

En revanche, il lui restait du beurre (demi-sel, il va sans dire), du sucre et de la pâte… Et paf ! Ça fait du Kouign-Amann ! (Toute référence à une publicité pour des céréales au chocolat est fortuite.)

Où acheter un Kouign-Amann ?

Aujourd’hui, cette excellente pâtisserie bretonne s’exporte dans le monde entier. Vous en trouverez dans de nombreuses boulangeries bretonnes mais également dans d’autres villes de France.

Certaines enseignes en ont d’ailleurs fait leur spécialité.

On citera par exemple La Maison du Kouign-Amann à Concarneau, Le Guillou à Locronan, La Maison du Kouign à Quimper (et son fameux kouign au blé noir) ou encore La Maison Larnicol qu’on trouve un peu partout de Brest à Vannes.

Quant à trouver le meilleur de votre ville, eh bien… C’est affaire de goût ! Mais si vous faites du tourisme en Bretagne, n’hésitez pas à poser la question à un autochtone, il sera sans doute ravi de vous renseigner !

Kouign-Amann : Recette, histoire, prononciation... [LE GUIDE]

Comment se déguste le Kouign-Amann ?

Voilà qui est bien simple, il n’y a qu’une seule bonne réponse à cette question : Le Kouign-Amann se mange tiède, réchauffé au four.

De cette façon, on conserve le croustillant des contours et le fondant de l’intérieur.

5 à 10 minutes à 200°C devraient suffire.

Quiconque ose avaler cette pâtisserie sans avoir pris le soin de la chauffer quelques minutes au four au préalable est un mécréant. (Si ! A un moment, il faut appeler un chat un chat !).

Il est toutefois toléré d’accompagner votre gâteau d’une boule de glace à la vanille et d’un verre de cidre (voire un chouchen chaud selon le moment de la journée).

Puis-je manger du Kouign-Amann dans le cadre d’un régime hypocalorique ?

Ah ah ah ! … Non.

Il y a entre 400 et 500 calories dans une part d’environ 100/110 grammes de ce gâteau.

Cela dit, je comprends qu’on puisse se poser la question.

C’est tellement bon !

D’un point de vue nutritionnel, cette même part de Kouign-Amann vous apportera approximativement 52% de lipides, 45% de glucides, 3% de protéines.

Si vous cédez à la tentation, sachez qu’il vous en coûtera environ 45 minutes de course à pied ou 1h00 de rameur, ou encore 2 à 3h00 de yoga dynamique (on oublie la posture du cadavre donc).

Mais est-ce cher payer pour se délecter les papilles ? Je ne crois pas.

Kouign-Amann : Recette, histoire, prononciation... [LE GUIDE]

Recette facile du Kouign-Amann

Vous souhaitez tentez l’aventure de faire votre kouign-amann maison ?

Super initiative !

Si c’est la première fois que vous relevez ce défi culinaire, on vous recommande la recette du Kouign-Amann de Cyril Kerlignec (c’est la même personne que Cyril Lignac, mais sous sa forme bretonne).

Pour commencer, il faudra vous munir des ingrédients suivants pour un gâteau 8 parts :

  • 220 grammes de farine
  • 6 grammes de sel
  • 133 grammes d’eau
  • 3 grammes de levure fraîche de boulanger
  • 180 grammes de beurre demi-sel
  • 110 grammes de sucre (de canne bio idéalement)

Vous aurez également besoin d’un moule à manquer, d’un robot pâtissier et d’un four, cela va de soi !

Ensuite, la clé réside dans la température du beurre qui doit être assez mou pour s’incorporer facilement à la pâte à pain et dans votre technique de pliage.

Mais trêve de bla-bla, voici la recette du Kouign-Amann :

  • Mettre la farine, le sel, l’eau et la levure dans votre robot et pétrir 5 minutes vitesse 1, puis 12 minutes vitesse 2.
  • Débarrasser la pâte sur un plan de travail et l’étaler en rectangle. Réserver 30 minutes au réfrigérateur.
  • Garnir ensuite le centre de la pâte avec le beurre et fermer en rabattant les bords comme un portefeuille. Réserver 1 heure au réfrigérateur.
  • Étaler la pâte pour former un rectangle en inversant le sens. Plier et réserver une heure au réfrigérateur.
  • Étaler de nouveau la pâte pour former un rectangle. Plier et réserver une heure au réfrigérateur.
  • Étaler la pâte et répartir 110 gr de sucre sur toute la surface de pâte. Plier en portefeuille. Abaisser une dernière fois la pâte sur une épaisseur de 5 mm, puis couper des bandes de 8 cm de large.
  • Plier les pointes des rectangles vers le centre, puis rouler la pâte sur elle-même.
  • Pratiquer de même pour chaque morceau.
  • Les déposer sur la tranche dans un moule de 22 cm de diamètre.
  • Laisser reposer 45 min en milieu tempéré, puis enfourner 1 heure à 175 °C.
  • Et voilà, il ne vous reste plus qu’à déguster !

Et pour les puristes, voici une recette 100% locale !

Steven

À propos de Steven

En 2015, j'ai recherché un annuaire de producteurs locaux afin de changer mes habitudes de consommation. Malheureusement, impossible de trouver ce que je recherchais ! J'ai donc décidé de le créer moi même, en respectant une éthique personnelle d'ouverture à tous et de gratuité totale.