Haricot de mer : une algue brune aux nombreux bienfaits

Haricot de mer : une algue brune aux nombreux bienfaits

Les algues marines font, depuis fort longtemps, partie intégrante de la cuisine asiatique.

En Occident, elles étaient jusqu’à très récemment surtout utilisées à des fins agricoles, puis pharmaceutiques et cosmétiques, et enfin se vendaient sous forme de compléments alimentaires.

Mais depuis quelques années, elles suscitent un réel engouement en France où les consommateurs sont de plus en plus nombreux à les mettre dans leurs assiettes.

Après les sushis et les makis qui ont rencontré un véritable succès dans la vente à emporter, ce sont les tartares d’algues et les algues séchées ou en bocaux qui arrivent sur le devant de la scène.

En plus d’être bénéfiques à notre santé, elles permettent de revisiter les plats les plus classiques en apportant une petite note exotique (pourtant locale !) et iodée.

En conserves ou déshydratés (en paillettes), cuits ou crus, ils se préparent et se consomment de différentes façons.

Les plus connues sont la laitue de mer, le wakamé, le nori ou encore le haricot de mer.

Et à propos de haricot de mer, suivez le guide :

Qu’est-ce que le haricot de mer ?

Cette algue, au doux nom scientifique « Himanthalia Elongata », fait partie de la famille des algues brunes.

En Bretagne, on appelle également cette algue lasoù (qui veut dire « lacets »), sklañvac’h, korre-gouez, ou encore filid ou linoch.

Sinon, vous avez son surnom en français : le spaghetti de mer !

Ce surnom vient du fait que le haricot de mer se présente sous sont de longues lanières lisses pouvant atteindre jusqu’à trois ou quatre mètres de long.

Cette algue, de couleur verte foncée à marron, se consomme crue ou cuite.

Cuite, sa texture est fondante… comme celle d’un haricot vert !

Où poussent les haricots de mer ?

Les algues comestibles poussent soit de manière sauvage, principalement sur la côte Atlantique, soit dans des « champs d’algues artificiels ».

Dans la première version, l’algue sauvage est récoltée par des pêcheurs à pied professionnels, lors des grandes marées. On est sur une démarche de « cueillette » traditionnelle.

Dans la seconde version, il s’agit d’algoculteurs qui font pousser les algues en pleine mer ou sur terre, dans des bassins. On est alors plus sur une démarche de type « agriculture de la mer ».

Les deux sont nécessaires, afin de gérer correctement la ressource et palier les potentiels aléas de dame Nature.

Mais revenons-en à nos haricots de mer…

Notre algue brune est très commune en Bretagne. Elle pousse au niveau des basses mers et apprécie les coins à forts courants.

Haricot de mer : une algue brune aux nombreux bienfaits

Comment et quand cueillir les haricots de mer ?

On cueille le haricot de mer généralement à partir des coefficients de marée 85.

Qu’ils soient cueillis par des professionnels ou que vous alliez vous-mêmes les chercher, il y a quelques règles à respecter.

Tout d’abord, la cueillette de cette algue brune n’est autorisée que du lever au coucher du soleil. Et la longueur prélevée doit être au minimum de 80 centimètres (pas de jeunes pousses donc).

Ensuite, il ne faut pas arracher les touffes d’algues, mais couper à 15 centimètres environ de la base de l’algue. En effet, durant l’hiver des protubérances poussent sur le pied du haricot de mer qui donneront de nouvelles tiges.

Enfin, il est également important de respecter les saisons (oui, comme pour les légumes) : le haricot de mer se cueille au printemps, de mars à juin. S’il est cueilli plus tard, il est plus dur sous la dent !

Cette façon de faire permet de consommer de façon responsable en assurant le renouvellement naturel des ressources.

Où acheter des haricots de mer ?

Les professionnels sont plus nombreux sur le marché de l’algue ces dernières années.

Aussi, l’idéal est de vous procurer vos produits directement chez eux ; les algoculteurs, les boutiques et épiceries spécialisées en produits locaux ou encore les conserveries vous proposent des produits de qualité et bien souvent avec un label bio.

C’est le cas notamment de la conserverie Kerbriant à Douarnenez dans le sud Finistère.

Il s’agit de l’une des dernières conserveries artisanales et familiales de la ville et elle propose des plats cuisinés à partir de produits de la mer, dont des algues comestibles.

Alors si vous n’êtes pas tenté par la cueillette des algues, vous pouvez vous procurer des haricots de mer en bocaux et les incorporer à vos plats pour ajouter une petite touche d’originalité.

Haricot de mer : une algue brune aux nombreux bienfaits

Comment préparer les haricots de mer ?

Si vous n’avez pas l’habitude de cuisiner des algues, le haricot de mer est fait pour vous !

Simple à préparer, il se marie très bien avec le poisson (évidemment !), le riz ou encore les pâtes et les pommes de terre.

Et pour plus de croquant, le haricot de mer se consomme également cru notamment en salade.

Les haricots de mer sont le plus souvent vendus en bocaux, ce qui rallonge leur durée de vie. Les algues fraîches, elles, se conservent seulement quelques jours au réfrigérateur, comme les salades.

Si vous les avez cueillis vous-même, il faudra commencer par les dessaler plusieurs fois à grande eau et les couper en petits tronçons.

Ensuite, pour les cuire tout en conservant leur croquant, il vous suffit de les plonger une dizaine de minutes dans de l’eau bouillante. Comme les haricots verts finalement.

Il est également possible de les cuire quelques minutes à la vapeur ou de les passer ensuite rapidement à la poêle.

Quels sont les bienfaits des haricots de mer ?

Les propriétés bénéfiques des algues alimentaires sur l’organisme sont désormais reconnues, c’est pour cela qu’il est intéressant d’en consommer régulièrement.

Un aliment riche en vitamines et en nutriments

Vitamines A, C et D : les algues, et le haricot de mer, sont parfaits pour faire le plein d’énergie et booster votre système immunitaire.

Un aliment peu calorique riche en fibres

Le haricot de mer est idéal pour les personnes souhaitant faire attention à leur ligne : il nourrit bien, mais il est très peu calorique.

De plus, il est très riche en fibres, ce qui favorise le transit intestinal. Il s’intègre parfaitement dans un régime alimentaire pour perdre du poids.

Un aliment riche en fer

Une carence en fer peut entrainer de la fatigue, des crampes musculaires ou encore un essoufflement à l’effort.

Le fer contenu dans le haricot de mer est facilement assimilable par notre organisme. Il est donc idéal en cas de carence.

Haricot de mer : une algue brune aux nombreux bienfaits

Trois idées recettes avec le haricot de mer

Voici maintenant pour vous une petite sélection de recettes simples à base de haricots de mer.

Salade de pommes de terre et haricots de mer 

  1. Cuire des pommes de terre et les couper en dés.
  2. Ajouter des tomates cerises coupées en deux, du maïs, de l’ail pressé, une échalote et de la ciboulette.
  3. Ajouter également des lardons ou du thon puis les haricots de mer crus.
  4. Servir le tout avec une petite vinaigrette au vinaigre de cidre.

Duo de haricots entre terre et mer

  1. Faire blanchir des haricots verts et des haricots de mer.
  2. Les faire revenir quelques minutes à la poêle avec des oignons.
  3. Ajouter un peu de crème fraîche, saler et poivrer.
  4. Servir avec une viande ou un poisson.

Nouilles au sarrasin, haricots de mer et petits légumes

  1. Cuire les nouilles au sarrasin.
  2. Faire blanchir quelques minutes des petits pois.
  3. Faire revenir à la poêle de fines lamelles de carottes avec des oignons et/ou des échalotes. Ajouter les haricots de mer puis les petits pois et les nouilles.
  4. Saler et poivrer. Servir chaud avec un peu de crème fraîche ou froid avec une vinaigrette.

Vous pouvez aussi tout simplement remplacer, dans toutes vos recettes, les haricots verts par les haricots de mer !

Steven

À propos de Steven

En 2015, j'ai recherché un annuaire de producteurs locaux afin de changer mes habitudes de consommation. Malheureusement, impossible de trouver ce que je recherchais ! J'ai donc décidé de le créer moi même, en respectant une éthique personnelle d'ouverture à tous et de gratuité totale.