Tout savoir sur le miel : le guide pour bien choisir

Tout savoir sur le miel : le guide pour bien choisir

Tout, tout, tout, j’vous dirai tout sur… le miel !

Été comme hiver, le miel nous régale, et il nous soigne aussi.

Comment reconnaître un bon miel, comment choisir son miel et quels en sont les bienfaits ?

Tu veux tout savoir ? Tu es au bon endroit !

De la fabrication à la dégustation, on te dit tout sur cet aliment miracle et délicieux !

Comment est fabriqué le miel ?

Commençons par le commencement !

Tu sais sans doute que le miel est fabriqué par les abeilles à partir du nectar qu’elles récoltent sur les fleurs.

Mais sais-tu comment ça se passe vraiment ?

L’abeille est une bosseuse !

Tu connais l’expression « as busy as a bee » ? Eh oui, les abeilles ne s’arrêtent jamais de travailler.

Tous les jours, Maya la butineuse part en quête de nectar dans les plantes et fleurs mellifères. Elle aspire le nectar, le stocke dans son jabot et retourne à la ruche.

Attention à la suite, âmes sensibles s’abstenir.

De retour à la ruche, notre petite Maya régurgite son nectar et le transmet aux abeilles ouvrières qui vont continuer la digestion (miam miam!) puis déposer le miel dans les alvéoles où il va sécher grâce aux abeilles ventileuses.

Une fois le miel débarrassé de son humidité, les ouvrières le transfèrent vers d’autres alvéoles qui seront refermées pour le conserver.

C’est pas magique, tout ça ?

Le miel servira de nourriture à toute la colonie, notamment dans les périodes plus rudes comme l’hiver ou les fortes sécheresses.

On a tendance à l’oublier, mais le miel est un produit d’exception.

Pourquoi ? Parce qu’il faut 5 litres de nectar pour obtenir un litre de miel, soit… 500 000 trajets fleurs / ruche !

Quand je te dis que l’abeille est une bosseuse !

Tout savoir sur le miel : le guide pour bien choisir

De la ruche au pot : la transformation du miel

C’est ici que l’homme intervient.

Bien équipé pour éviter les piqûres, l’apiculteur prélève dans la ruche les cadres d’alvéoles qu’il place ensuite dans un extracteur. Grâce à la force centrifuge, il extrait le surplus de miel. Celui-ci est ensuite filtré, récupéré puis mis en pots. Et c’est tout !

Le miel est donc un produit pur, 100 % naturel et avec, finalement, assez peu d’intervention humaine.

Il faut savoir que le prélèvement du miel dans la ruche n’a aucun effet néfaste sur les abeilles. D’abord parce que c’est uniquement le surplus de miel qui est récupéré, une quantité suffisante leur est laissée en nourriture. Ensuite, les apiculteurs professionnels sont formés pour que leur intervention soit la moins stressante possible pour la colonie.

Tout savoir sur le miel : le guide pour bien choisir

Les différents types de miel

Tu as remarqué que le miel peut prendre différentes couleurs et bien sûr, différentes saveurs… Cela est tout simplement dû à la variété de fleurs qui ont été butinées par Maya et ses courageuses collègues.

Différentes fleurs, différents miels

Le miel présente un goût et une couleur différente selon qu’il est issu de nectar (sur les fleurs) ou de miellat (sur les arbres).

En Bretagne, on va retrouver par exemple (liste non exhaustive !) :

  • Le miel de châtaigner
  • Le miel de sarrasin
  • Le miel de bruyère
  • Le miel de romarin
  • Le miel de lavande
  • Le miel d’acacia
  • Le miel de thym
  • Etc.

Le miel de châtaigner et de sarrasin auront beaucoup plus de caractère par exemple.

Un miel peut être monofloral (une fleur) ou polyfloral (plusieurs fleurs). Et forcément, le miel sera différent selon que le nectar a été récolté au printemps ou en été.

Une bonne nouvelle si on aime varier les plaisirs !

Le miel conserve les caractéristiques de la plante dont il est issu, tant au niveau des saveurs que des propriétés.

Ainsi, on recommande certains miels en particulier pour prévenir les infections ORL, et d’autres pour favoriser la cicatrisation.

Je t’en dis plus dans le chapitre concerné, un peu plus bas !

Miel crémeux ou miel liquide ?

Tous les miels sont liquides au moment de la récolte.

C’est avec le temps qu’il vont commencer à cristalliser naturellement, plus ou moins rapidement selon leur teneur naturelle en glucose.

On peut rendre son miel liquide en le faisant chauffer. Mais cela signifie perdre une partie de ses nombreuses propriétés, et c’est plutôt dommage !

Et le miel en rayon, tu connais ? Il est encore plus pur, car il n’a pas subi l’étape de centrifugation. Il devient assez rare mais on en trouve encore en Bretagne !

Tout savoir sur le miel : le guide pour bien choisir

Bien choisir son miel

Je ne vais pas tourner autour du pot : certains produits vendus en supermarchés sous le nom de miel n’en contiennent qu’une petite partie, rallongée à l’eau et diluée dans un cocktail bien sympathique de glucose, sucre cristallisé et même parfois gélatine.

Pas glop, donc.

Mais alors, comment reconnaître un bon miel ?

Déjà, si tu achètes ton miel directement chez le producteur, tu es assuré d’avoir un produit pur et non mélangé avec du miel importé.

Ensuite, quelques astuces très simples te permettent de reconnaître un vrai miel. Par exemple, le miel pur ne se dilue pas instantanément dans l’eau !

Un miel local, de préférence

On a la chance en Bretagne de compter énormément de producteurs de miel et de plein de variétés différentes.

Ce serait dommage d’aller chercher plus loin, non ? Ceci dit, tu peux profiter de tes vacances, ailleurs en France, pour goûter à d’autres miels, issus de fleurs et plantes locales, comme le miel de montagne par exemple !

Comment conserver le miel ?

Chez moi, la question de conservation du miel ne se pose pas, famille d’oursons oblige ! Mais le miel a ceci de magique qu’il ne se périme… jamais !

Il va cristalliser avec le temps mais n’en perdra pas ses propriétés. Il te suffit juste de stocker ton miel dans son pot fermé, à l’abri de la lumière et de la chaleur, et c’est tout !

Les bienfaits du miel sur la santé

Depuis la nuit des temps, le miel tient une place particulière et même sacrée.

Dans certaines religions et croyances, il a accompagné les rites autour de la mort et les cérémonies d’embaumement.

Mais on sait aussi que le miel est consommé depuis des milliers d’années pour ses effets bénéfiques sur la santé et tout simplement pour son goût merveilleux.

Et c’est toujours le cas aujourd’hui !

Le miel pour prévenir les infections

Le miel est antiseptique et antibactérien, c’est pour cette raison qu’il ne se périme jamais ! En plus, il est bourré d’antioxydants.

A partir de là, on peut imaginer toutes ses vertus en prévention de nombreuses maladies et infections.

Mais pour cela, il faut toujours veiller à choisir du miel pur, le consommer cru (non chauffé) et de manière régulière. Par exemple, prends l’habitude en hiver de te préparer une infusion de citron et miel le soir (pour la goutte de lambig en plus, c’est toi qui vois !)

En cuisine, le miel remplace le sucre dans la plupart des recettes. Et diminuer sa consommation de sucre raffiné, c’est forcément bon pour la santé !

Soigner les petits maux de l’hiver avec du miel

La gorge te grattouille, le rhume s’installe ? Une cuillère de miel 3 fois par jour et tu mettras KO les virus en 3 jours max ! Choisis dans ce cas le miel de thym ou de sapin, connus pour leurs effets sur la sphère ORL.

On connaît aussi les vertus cicatrisantes du miel. En application sur une piqûre d’insecte, c’est magique ! On peut aussi l’utiliser sur les brûlures superficielles et peu étendues, et les plaies peu profondes. Attention, cela ne dispense pas de l’avis d’un médecin !

Le miel en cosmétique

On l’a dit, le miel a des vertus antioxydantes et cicatrisantes.

Mais il est aussi hydratant, adoucissant, il est donc tout indiqué en cosmétique !

On l’associe avec un autre ingrédient selon son type de peau : le curcuma pour les peaux acnéiques, le citron pour les peaux matures, l’huile d’olive pour les peaux sèches… Évite juste de t’installer sur ton transat en plein soleil avec la bouille tartinée de miel si tu ne veux pas devenir le festin des petites bêtes !

Tu peux aussi tenter l’expérience de fabriquer tes savons maison en y ajoutant une touche de miel qui rendra tes mains toutes douces en hiver.

Ou alors, réaliser ta cire orientale maison à base de sucre, de citron et de miel !

Tout savoir sur le miel : le guide pour bien choisir

Utiliser le miel en cuisine

Avis perso, le miel, c’est sur une tartine de pain beurré qu’il est le meilleur.

Mais tu peux t’en servir comme condiment dans de nombreuses préparations !

Le miel dans les plats salés

Le miel donnera une touche sucré/salé à tous tes plats.

Dans un tajine, une vinaigrette, ou encore pour une marinade sur des grillades en été : le miel, c’est la petite saveur en plus qui fait toute la différence ! Il se marie aussi très bien avec des viandes telles que le canard ou le poulet.

On aime aussi associer la saveur douce du miel avec le caractère de certains fromages.

L’idée pour l’apéro : un morceau de pain au sarrasin + un bon fromage de chèvre acheté chez un producteur près de chez toi + une touche de miel breton. Tu passes le tout au four, tu accompagnes d’un verre de cidre, de chouchen ou d’une bière locale = un apéro 100 % locavore !

Des desserts à base de miel

On retrouve beaucoup le miel dans la pâtisserie orientale. En fait, tu peux utiliser le miel dans quasiment toutes les préparations sucrées et desserts, en remplacement du sucre blanc.

La règle à retenir : il faut diviser la quantité de sucre par 1,5 pour connaître la quantité de miel.

On choisit généralement un miel plutôt doux comme le miel d’acacia, mais rien n’empêche d’essayer avec un miel à la saveur plus corsée. Tout est possible en cuisine !

Le miel, c’est aussi la base du pain d’épices. On est sympa, on te donne la recette !

Idée zéro gaspi : Des fruits un peu avancés ? Passe le tout au four avec un peu de miel et de cannelle et voilà un dessert tout simple et gourmand ! Tu peux aussi ajouter une cuillère de miel dans une compote maison ou tout simplement déguster ton miel, tant qu’il est encore liquide, sur un bon fromage blanc fermier.

L’idée recette : les bonbons au miel

Zéro cochonnerie, zéro colorant, zéro E machin… des petits bonbons 100 % naturels pour les loustics !

Il te faut :

  • 250g de sucre (bio de préférence)
  • 50 g de miel
  • une casserole, un thermomètre de cuisson et de petits moules à bonbons ou chocolats.

Étapes de préparation :

  1. Place le sucre et le miel dans une casserole, ajoute 100g d’eau et fais chauffer jusqu’à 160 degrés
  2. Verse la préparation dans les petits moules et laisse refroidir.
  3. Tu peux enrober les bonbons dans du sucre glace pour éviter qu’ils ne collent entre eux.

Et les autres produits de la ruche, tu connais ?

Tu as maintenant toutes les clés pour bien choisir ton miel et profiter pleinement de ses saveurs et de ses bienfaits.

Mais connais-tu les autres produits de la ruche ? La propolis, la gelée royale sont aussi de puissants antibactériens et antiviraux.

Quant à la cire d’abeille, tu pourras l’utiliser en cosmétique, pour le ménage au naturel ou pour fabriquer tes beewraps, une idée zéro déchet pour ta cuisine !

Tout savoir sur le miel : le guide pour bien choisir

À propos de Gaëlle Mazingue

Rédactrice web (www.gaellemazingue.bzh), je participe à Mangeons Local au travers de la publication d'articles sur le local, l'alimentaire... et plus largement à tout ce qui touche l'écologie et l'environnement.